Nature & Spagyrie

Votre guide beauté & bien etre

Accueil » Bien être » OGM : comment reconnaître un aliment génétiquement modifié

OGM : comment reconnaître un aliment génétiquement modifié

reconnaître un aliment OGM

Les organismes génétiquement modifiés apparaissent fréquemment dans les aliments. S’ils offrent de nombreux avantages, ces organismes génétiquement modifiés ne sont pas sans inconvénient.

Ce qui amène certains consommateurs à les éviter dans leur alimentation. Comment reconnaitre un aliment est génétiquement modifiés ?

Lire la liste d’ingrédients des aliments transformés

Pour savoir si les aliments sont génétiquement modifiés, il faut jeter un coup d’œil sur la liste des ingrédients. En effet, certains chercheurs ont découvert au cours d’une étude des traces d’OGM dans la majorité des aliments transformés.

aliment OGM

Ainsi, des aliments comme le maïs-grain, le canola et le soya sont considérés comme des aliments génétiquement modifiés. Les industries se servent fréquemment de ces aliments comme composants de produits transformés. Ceci étant, lorsque vous faites l’achat des produits à base de maïs, de soya ou de canola, la probabilité est élevée que ce produit provienne d’OGM.

Prospecter le logo « Non-GMO project »

Le Non-GMO project a pour but de donner des informations à tout acheteur désirant avoir des aliments qui ne proviennent pas d’OGM. Dès lors que vous remarquez le logo « Non-GMO project » ou l’annotation « Sans OGM », vous pourrez être rassuré que le produit ne contienne pas d’OGM.

Il est clair qu’il faut faire confiance aux organismes puisqu’il n’existe pas de normes. Néanmoins, l’entreprise qui décide de publier une telle information se doit d’être véridique parce qu’il est interdit de duper les acheteurs.

La certification biologique

L’unique certification normalisée par le gouvernement qui donne les informations nécessaires sur les organismes génétiquement modifiés est la certification biologique. Dans l’agriculture biologique, il est interdit d’utiliser des OGM. Ainsi, avant de parler de produits biologiques ou bio, le produit doit être fait à partir de 95 % de composants biologiques.

A lire aussi  Régime Montignac : tout ce qu'il faut savoir

Pour un produit ayant des ingrédients compris entre 70 % et 95 %, l’entreprise doit notifier le taux d’ingrédient provenant de ce type d’agriculture sur l’étiquette.

Qu’en est-il des fruits et légumes ?

Généralement, il est recommandé de se fier aux étiquettes collées sur les fruits et légumes afin de savoir s’ils sont des génétiquement modifiés ou pas. Sur les étiquettes, il doit y figurer le code PLU (Price Look Up). Ce code doit être à 4 chiffres lorsque la production des fruits et légumes est faite de manière conventionnelle.
Lorsque le code est à 5 chiffres, ces aliments sont issus d’une production bio. Lorsque le code commence par 9, ou par 8 les aliments sont génétiquement modifiés.

En 2015, l’International Federation of Produce Standards, qui est l’institut qui s’occupe de la codification décida d’octroyer le chiffre 8 aux produits provenant d’agriculture conventionnelle.

En résumé, pour être sûr que les aliments ne sont pas génétiquement modifiés, vous ne pouvez que vous fier aux étiquettes. De plus les produits frais génétiquement modifiés sont rares. En dehors du maïs sucré et de la pomme, il est peu probable que vous trouviez d’autres produits frais.
Alors si vous êtes à la recherche d’aliment qui ne sont pas génétiquement modifiés, nous vous conseillons de prendre en compte nos remarques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *